CONDE-SUR-NOIREAU - Communauté de la Providence de Lisieux

Aller au contenu

CONDE-SUR-NOIREAU

Mission > Condé sur Noireau

Les Echos de la Fraternité de Condé/Noireau

Rentrée paroissiale avec Sainte Thérèse
 
 
        Parmi les personnes qui prenaient le car ce 21 Septembre, bon nombre étaient déjà venues plusieurs fois à Lisieux et connaissaient, plus ou moins, Thérèse Martin entrée à quinze ans au Carmel.
 
        Cette journée de pèlerinage sur les pas de Sainte Thérèse : Buissonnets, Carmel, Basilique, avec une bonne  présentation de sa vie, en ces différents lieux, un temps de prière avec les Carmélites, et la Messe avec d’autres pèlerins à la crypte a fait la joie de tous les participants.
 
        A travers la vie de la petite Normande : Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, Dieu ne cesse pas de se manifester et poursuit son œuvre aujourd’hui, à travers le monde.



Il est bon de chanter…
 
 
        Dans leur jeunesse, plusieurs paroissiens ont fait partie de la manécanterie des « Petits chanteurs Notre Dame de la joie » à Condé/Noireau. Ils ont acquis des connaissances musicales très appréciables aujourd’hui, pour l’animation de la liturgie dans  notre paroisse.
 
        Désirant  renouveler le répertoire de chants, de la communauté paroissialetous les deux mois, une répétition de chants est proposée à tous.



Visite des personnes âgées


 

Formation à l’écoute
 
 
La pastorale de la santé propose des formations, le 7 Octobre à Caen,  elle a organisé une journée sur la sensibilisation à l’écoute, avec deux intervenantes Annette Bergeron psychologue cliniticienne et Pascaline Lano.
 
 
Quelques flashs de l’intervention de Annette Bergeron :
 
Pour écouter, avoir envie d’aider l’autre.
 
L’écoute demande une attention particulière :
 
        observer, accueillir, participer à l’échange, regarder, être présent, demeurer là.
 
Il faut de l’amour,
 
        se rendre disponible à l’autre, accueillir,  être cohérent avec soi-même,  sont des conditions d’écoute.
 
 
Pour écouter
 
        Où suis-je ?
 
        S’installer,  laisser l’autre parler, reformuler, renvoyer ce qu’on a entendu. On n’est        pas obligé de comprendre.
 
        Parfois ce sera simplement prendre la main, pour manifester une présence.
 
Etre écoutant est très différent selon chaque personne, selon son état, de toute façon laisser les soucis à la porte. On est là pour « être » et non pour « faire ». Etre une présence chrétienne qui accueille les souhaits de la personne.
 
 
Quelques flashs  de l’intervention de Pascaline Lano :
 
L’écoute est une attitude vitale qui a quelque chose à voir avec le cœur :
 
« Aujourd’hui ne fermez pas votre cœur, mais écoutez la voix du Seigneur ». Psaume 94
 
Dans l’ancienne Alliance,  écouter pour susciter la vie.
 
Deutéronome 27,9-10 « Ecoute Israël… »  Ecouter du fond du cœur.
 
Deutéronome 1, 14 -15 « Vous m’avez répondu… »
 
L’écoute importante pour les humains parce que faite à l’image de Dieu.
 
Etre en capacité d’entrer en relation.
 
Le propre de la sagesse : Avoir un cœur qui écoute.
 
A tout moment, Jésus nous montre l’importance de l’écoute.
 
« Celui-ci est mon Fils bien-aimé, écoutez-le ». Mc 9,7
 
Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la Parole de Dieu et qui lamettent en pratique ». Luc 8,19-21
 
L’Annonciation : Ecoute, obéissance du fond du cœur.
 
« Tous les matins il éveille mon oreille, pour que j’écoute comme les disciples ».
 
Ce n’est pas parce que l’autre pose des questions, qu’on peut y répondre. La reformulation peut aider. Elle ouvre à la liberté. Accueillir silences er hésitations.
 
Dans « la joie de l’Evangile »  on trouve 49 fois le mot « écoute »
 
"Dites ce que vous pensez vraiment. Ecoutez vraiment ce que les autres ont à dire".
                                                                                                                                               Pape François


commémoration du 75 ème anniversaire du débarquement
 

La commémoration du 75 ème anniversaire du débarquement des Forces Alliées, sur les Côtes Normandes,
a donné lieu à de beaux témoignages de reconnaissance pour tous les Militaires et Civils qui ont donné leur vie, pour que nous retrouvions la paix.
 
           Ce 6 Juin, nous avons fait mémoire des victimes du bombardement de Condé/Noireau.
Comme d’autres lieux de la région, cette petite ville a été durement éprouvée :
 252 Victimes, 1413 maisons détruites et 350 endommagées, et combien de blessés,
et de cœurs meurtris pour toujours ?

           Après l’hommage rendu aux 4 pompiers victimes du devoir, et la prière œcuménique
au cimetière de la ville, ce fut la cérémonie au Monument des Victimes civils,
avec l’historique du déroulement de cette journée tragique et le rappel des Noms de toutes les victimes,
à qui nous devons rester reconnaissants de la liberté retrouvée.

           Le 6 Juin 1944, marque notre histoire.
Nous, sœurs de la Providence,nous ne pouvons oublier les bombardements :
24 sœurs périrent sous les décombres de la maison mère à Lisieux et 2 Sœurs  à Caen.  
 
           Les conditions de vie des années qui suivirent furent difficiles, pour nos concitoyens.
Que la mémoire de ces événements, avive en tous le souci de la justice et de la paix.








Retourner au contenu