Gaston - Jean Baptiste de Renty - Communauté de la Providence de Lisieux

Aller au contenu
Spiritualité

Un laïc du XVII ème siècle, d’une actualité étonnante
Gaston, Jean-Baptiste de Renty

Au cœur du Bocage Normand, en 1611 naît Gaston-Jean Baptiste de Renty, fils unique de Charles baron de Renty, et de Madeleine de Pastoureau.
Il étudie au Collège de Navarre à Paris, puis chez les Jésuites à Caen.

 Attiré par Dieu, après la lecture de « L’imitation de Jésus-Christ ». Contre la volonté de ses parents, en 1630,  il quitte sa famille, et désire se faire chartreux. Finalement, ne pouvant réaliser ce projet, il est conduit à se marier et à vivre une vie de chrétien dans le mariage. Il aura cinq enfants.

 A Paris, il participe à une mission prêchée par les Oratoriens, et décide de rester dans le monde pour mieux réformer la société tout en vivant comme un gentilhomme chrétien et pieux, engagé dans les œuvres de charité. Jean-Baptiste St Jure (Jésuite) sera son directeur spirituel et son biographe. Il rencontrera  Condren, Jean Eudes, Marie des Vallées et Mectilde du Sacrement.
Membre actif de la Compagnie du Saint Sacrement, il en sera onze fois le Supérieur.

 Après la mort de son père en 1638, il se retire de la Cour et de l’armée, et rejoint ses terres pour se consacrer à Dieu.  Il prie, soigne les pauvres,  et participe activement aux travaux de restauration de l’église de Bény Bocage (Calvados).
 Dans son château de Bény Bocage, il reçoit de nombreux visiteurs. Il entretient un courrier abondant : lettres d’affaires et de direction spirituelle, notamment avec le Carmel de Beaune. Sa direction s’approfondit sur l’enfance de Jésus et sa charité épistolaire ne tarit pas ! Il ne craint pas de voyager pour contribuer à la croissance spirituelle de ses dirigés.

 Après une vie bien remplie, au service de Dieu et des plus démunis,  il meurt le 24 Avril 1649.
Comme tous les Maîtres de l’école de spiritualité Française, le Christ partageant notre condition d’homme, a été le centre de toute sa vie. Il L’a cherché, L’a trouvé, L’a adoré présent dans le Saint-Sacrement, et il L’a servi dans les plus démunis de son époque.

 La vie de ce laïc chrétien est une belle illustration de ce que  les magnifiques textes du Concile Vatican II,  nous rappellent : Nous sommes tous appelés à la sainteté !
Bien avant l’action catholique,  les associations caritatives ou les divers services sociaux, ce chrétien s’est engagé  pour améliorer les conditions de vie de ses contemporains.
Assurément, ce mystique trop peu connu a aujourd’hui, un message à nous transmettre sur l’enracinement spirituel, l’engagement des chrétiens dans la société, et l’Eglise. Sa vie est d’une actualité extraordinaire !

Correspondance
de Gaston-Jean-Baptiste de Renty (Auteur)
Sous la direction de Raymond Triboulet

Retourner au contenu